« L’Imaginaire à l’œuvre »

DU 27 MAI AU 7 JUIN 2024


PROGRAMME PÉDAGOGIQUE

Le stage se déclinera en différents modules :

Module 1 :
– appréhension des prémices matérielles du jeu :
– flux d’énergie : exercices physiques et plastiques sur l’impulsion (Grotowski, Barba) et les tractions (Nikolaïs)
– conscience et pratique de l’espace : occupation d’ un périmètre par prises de positions statiques des protagonistes, jusqu’au déplacements des participants en fonction de la perception des tensions spatiales mouvantes (exercices du théâtre 2 l’Acte)
– conscience et pratique du temps : appréhension minimale de la temporalité par le jeu du vide et du plein sur le plateau (apparitions, disparition, traversées, pauses, nombre)
– improvisations gestuelles et vocales à plusieurs à partir de segments de durées dynamiques répertoriés (point, ligne, rotation, sirène, silence)

Module 2 :
– déconstruction du carcan logique, une hygiène de l’esprit :
– déconnexion : libération de l’inconnu par le déplacement des rythmes, des espaces, des durées sur des situations ordinaires représentées.
– libre association : cadavres exquis sur papier (à la manière des surréalistes) et adaptation scénique
– chaînons imposés : un groupe pose une scène inaugurale, un autre une fin sans avoir vu la première proposition, le troisième groupe imagine le développement reliant les deux scènes (à la manière des modes d’écriture de Raymond Roussel )
– rêve éveillé : dans une position de relaxation, visualisation et narration libre d’un événement vécu ou imaginaire.
– divagation collective : même processus à plusieurs, les mots des uns appellent les mots des autres.

Module 3 :
– pratiques de terrain : là où l’on resserre la recherche sur des axes déterminés
– le corps : passage de geste avec transformation, transfert geste/son
– la voix : redécouverte des sonorités infra-verbales, dialogues d’impulsions vocales, pléiades sonores instantanées, langages inventés.
– le verbe : parole automatique, improvisation verbale avec contraintes ( rythme, rime, refrain, jeu de mots –à la manière de Raymond Devos- etc … ), écriture et interprétation de poèmes « lettristes » (Isou, Chopin…)
– l’objet : création de petits scénarios manipulatoires (Stuart Sherman) manipulations à partir d’un poème, installation de « monde d’objets »
– l’espace intégral : Sur le modèle de « Correspondance » (Baudelaire) rechercher en improvisation le passage d’un mode d’expression à un autre à partir d’un état remémoré
– le partenaire : « création de monde » : un premier participant propose une action, un geste, une phrase vocale, qu’il répète, un autre laisse spontanément venir ce qu’il y associe, et à son tour se place, ainsi de suite, jusqu’à créer un monde African tv vod. (Jo Chaikin, Open Theatre)
– modes obligés : improvisations à plusieurs en relais, avec des fonctions différentes attribuées à chacun ( récit, chant, mime, action réaliste, etc…)

Module 4 :
– Vers la composition : divers angles d’attaque pour construire un objet artistique original
la partition/matrice : le groupe se divise en deux, le premier, a partir des outils et des codes établis, élabore une partition qui sera interprétée par le second .
– l’autoportrait : le stagiaire écrit un texte où il se décrit, et le met en scène en inventant une installation spatiale dynamique
– la mise au cube : sur un thème donné la personne construit une étude présentée au groupe, le groupe va ensuite s’en emparer pour l’ouvrir en en développant toutes les potentialités.
– création et interprétation de courtes scènes « futuristes » : sur le modèle d’œuvres futuristes (Marinetti, Folgone…) ressortissant du « théâtre synthétique » des « matérialisations d’état d’âme » ou – des « instants dilatés » on inventera ses propres constructions, soit par le chemin d’improvisations exploratoires, soit par invention directe de scénarios

PLANNING D’UNE JOURNÉE TYPE :

  • une première heure sera consacrée à un « training » sur les énergies
  • ensuite en alternance des approches de l’espace et du temps (1h)
  • le reste de la matinée sera employé plus spécifiquement sur un des axes décrits dans le module 3 (pratiques de terrain)
    pause d’une heure
  • reprise avec des travaux individuels de composition (module 4)
  • élaborations collectives ( de la partition à la scène)
  • présentation du travail en l’état et évaluation critique

Informations particulières :
Mise à disposition de documents sonores et visuels sur les œuvres et les artistes évoqués (de Bob Wilson au Théâtre futuriste italien, en passant par les enregistrements de poésie sonore (Heidsieck, Chopin) , et les ouvrages de et sur quelques expériences et enseignements fondamentaux (Grotowski, Living Theatre, Kantor, Witckiewicz )

Évaluation pédagogique :
Une mise au point sur le travail collectif sera régulièrement effectuée en fin de journée.
Le travail de chaque stagiaire sera évalué en fin de parcours, et communiqué lors d’un entretien avec l’intervenant


INFOS PRATIQUES

MODALITES INSCRIPTIONS

Adresser une lettre de motivation et un CV par mail à confreriecanard@wanadoo.fr
Un entretien par téléphone vous sera proposé si votre candidature est retenue, au cours duquel nous nous assurons de l’adéquation entre le contenu pédagogique de la formation, votre parcours et vos besoins 정음글로벌 무료.

TARIF : 2200€ TTC
Financement sur fonds propres ou possibilités de financement de l’AFDAS, Pôle Emploi, CPF.

FINANCEMENT AFDAS
L’Afdas finance les stages pour les comédiens à condition d’avoir acquis le statut d’intermittent depuis deux ans. Sous certaines conditions, l’Afdas peut participer à vos frais de transport, repas et hébergement. Pour toute question, contactez directement l’Afdas.

FINANCEMENT PÔLE EMPLOI
En cas de refus de l’Afdas, se rapprocher de son conseiller Pôle Emploi pour un éventuel financement. Si votre demande est acceptée, nous vous ferons parvenir un devis à transférer à Pôle Emploi.

FINANCEMENT CPF
Plus d’infos sur « Mon Compte Personnel de Formation »en suivant le lien ci-dessous
https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/#/

EFFECTIF : 5 à 15 stagiaires

AUTRES INFOS
HÉBERGEMENT POSSIBLE SUR PLACE
Espace cuisine mis à disposition

ADRESSE DU STAGE

649 route de Las Téoulères
32440 Castelnau d’Auzan-Labarrere
https://www.toule.net/bienvenue/

ACCES
Las Téoulères se trouve à proximité du village de Montréal dans le Gers, Bas-Armagnac 맥북 윈도우 드라이버 다운로드.
Aéroport : Bordeaux, Toulouse
Temps de trajets en voiture depuis :
– Bordeaux & Toulouse : 2h
– Agen, Auch, Mont de Marsan : 1h
Gare : Agen, Auch, Condom


LES FORMATEURS

Marie-Angèle Vaurs, Parcours

Comédienne, enseignante, metteuse en scène, elle s’est formée sur le terrain dans l’après 68 à l’intérieur de l’activité de la troupe alors naissante du Théâtre 2 l’Acte. Elle a suivi la formation dispensée au sein de cette compagnie : influences de Grotowsky, du Living Théâtre, de l’Open Théâtre, du Bread and Puppet, notamment.
Par la suite de nombreux stages sont venus enrichir et diversifier sa formation initiale. Voix et chant avec le Roy Hart – Ravi Prassat, – Alain Joule – Antonella Talamonti (proche de Giovanna Marini) – Georges Aperghis – le théâtre du Lierre . Et aussi Marie Vayssière, Mladen Matéric, Erhard Stieffel, Christophe Bara, Bernard Guittet.

Elle a suivi également des ateliers d’écritures à la Chartreuse avec Michel Azama et Roland Fichet ; dans la région toulousaine avec Philippe Berthaut.
En tant que comédienne elle a, entre autre, joué le rôle de « Madame » dans les Bonnes de Jean Genêt, de Lechy dans « l’Échange » de Paul Claudel, « Le Monologue de Médée » dans « Matériau Médée » de Heiner Müller, de « Jocaste » dans les Phéniciennes d’Euripide… Elle a participé à de très nombreuses créations collectives.

Dernières expériences scéniques :
2021 : écriture, mise en scène et interprète de « Sels » – Avec Carol Larruy
2018 : écriture, mise en scène et interprète de « Une Maison de Rêve pour LaBelleBête » spectacle pour
enfants
2017 : Comédienne dans « Affrontements » de Henri Michaux, mis en scène par Michel Mathieu
2016 : Metteuse en scène de « 1572 Massacre à Paris » de Christopher Marlowe.
2015 : Comédienne dans « L’Opposante » mise en scène de Lydie Parisse. Avec Yves Gourmelon – Théâtre
au Présent Via Négativa
2015 : comédienne dans «Lunatic café » – Compagnie Trauma ; mise en scène Diane Launay

Animations d’ateliers dans différents cadres institutionnels :
– collèges (notamment le collège de l’ASTARAC à Mirande pendant 11 ans)
– lycées (dont le lycée polyvalent du Mirail)
– Université Jean Jaurès et Rangueil
– Cité Universitaire de Chapou sous l’égide du CROUS
– Direction de stages de formation en direction d’enseignants mis en place par le Rectorat
– Chargée de cours à l’Université du Mirail pour une UE libre de théâtre pendant 15 ans.
– Intervenante au Lycée Marie Curie de Tarbes
– Intervenante dans la Formation professionnelle L’Acteur au Présent du Théâtre 2 L’Acte.

Michel Mathieu, Parcours

Né à Liège le 1er mars 1944, Michel joue à « l’Etuve » sous la direction de Marcel Lupovici, participe à la création du Théâtre de la Communauté de Seraing. À Toulouse, il fonde le Théâtre 2 l’Acte avec Mamadi Kaba en 1968. Première création Tout-Homme, moralité médiévale, suivie du Nez d’après Gogol.

Stages avec Grotowki et Cieslak. Rencontres et échanges avec le Living Theatre et le Bread and Puppet.
Doctorat en lettres modernes sur la genèse du théâtre comique médiéval. De nombreux spectacles ensuite dont « l’Odyssée » joué à la Cartoucherie de Vincennes. Il crée
en 1974 à l’Université Toulouse le Mirail avec Michel Didier les premiers enseignements pratiques de théâtre et y enseigne jusqu’en 2003.
En 1973, ouverture de la « Fabrique Arnaud Bernard », lieu alternatif et de rencontres transversales : « Graffitis pour des décombres et une autre terre », Nous sommes Vivants, (créations) « Molly Bloom » de  Joyce.
Nous perdons ce lieu et créons Rhum des foins (création), et Barbe bleue (de Trakl). Un nouveau lieu, L’IREA ;  Les Bonnes » de Genêt, Gam(m)es, Bal de Blattes (créations) deux nôs modernes de Mishima Hanjo  et Kantan  et enfin Hop Signor de Ghelderode. Il signe l’adaptation et la mise en scène de la nouvelle de Kleist Tremblement de terre au Chili  avec le Teatro do Mundo de Lisbonne, ce qui lui vaut en 1981 le prix de la critique portugaise.
En 1988, Michel Mathieu crée le Théâtre Garonne avec Jacky Ohayon et assure la codirection du lieu jusqu’en 1992. Il présente Phosphore » (création), Le Principe de
Legassov » (Bernard Noël), le Jour de la lune de midi (d’après les Operette morali de Leopardi) créé au Garonne et invité au théâtre des Treize Vents à Montpellier.
De 1994 à 1999 résidence de la compagnie à l’Université Toulouse Mirail, “Rivage à l’abandon, Matériau Médée, Paysage avec Argonautes d’Heiner Müller, Médée et Les
Phéniciennes (Euripide) ensuite Ballade pour réveiller les feux (création); La compagnie ouvre en parallèle un cycle annuel de formation « L’Acteur pluriel » conventionné par la Région Midi-Pyrénées Onze voies de fait  (Bernard Noël) en 2001, réalisé lors de la résidence de la compagnie à Rodez ( « La migration des braises », bivouacs artistiques en Aveyron). Création d’«  Ubu à la rue » d’ Alfred Jarry en 2002 pour le Festival « la Rabelèze », Ils laissent toujours les portes ouvertes (création avec Nathalie Gouin) ;
En 2004, il ouvre un nouveau lieu : « LE RING, « scène périphérique », lieu de création interdisciplinaire mais aussi lieu d’accueil, de résidence, de diffusion pour de nombreuses compagnies. Il y mène sur plusieurs sessions un atelier expérimental : « La Nébuleuse »
Il y alterne les créations originales à partir de recherches collectives et du théâtre de répertoire : Excédent de poids, insignifiant, amorphe  de Werner Schwab créé au TNT en 2004. Le Roi Lear  créé au Parvis à Tarbes en 2006, et joué ensuite au TNT,  Le Numéro d’Équilibre 
d’Edward Bond,  Mémorial Park  un spectacle déambulatoire de plein air sur les espèces menacées avec Pronomades. Suivent Qui Vive (création) , Psaume (d’après le poème de Georg Trakl), Ubu Enchaîné
d’Alfred Jarry (direction d’acteur Dominique Collignon Maurin), Rosel (Harald Muëller), Terra Incognita (création), La chambre de GH (Clarisse Lispector) , Affrontements (Henri Michaux) Auxilio 68 créé et joué une trentaine de fois au Mexique, ensuite à Toulouse (Serge Pey, Sergio
Lopez Vigueras, Miguel Hernandez) en collaboration avec le TeatroSinParedes et Sébastien Lange, enfin Hiver de Jon Fosse, et en septembre 2020 Dédale (un spectacle déambulatoire, création). Ses toutes dernières mise en scènes : La mère du passeur de Raphaël Saint-Rémy, un
monologue interprété par Marie-Angèle Vaurs, et Les Idiots , de Claudine Galea pour une équipe de 10 interprètes.
A côté de son travail de mise en scène, il joue avec Marie Vayssières Le Pleure-misère, et surtout crée diverses performances en France, Mexique, Grèce, Belgique, Allemagne, Turquie.
Il collabore sur divers concert/actions avec de nombreux musiciens de la scène improvisée (Grand Huit) et surtout Unité Nodale, un grand ensemble musical et interdisciplinaire dédié à l’improvisation.