FORMATION PROFESSIONNELLE : L’ACTEUR AU PRÉSENT

6 mois pour aborder les chemins d’un théâtre ouvert sur les évolutions actuelles des arts scéniques.
1 groupe en immersion dans 1 lieu de création vivante ( Le RING) 카3 더빙.
1 parcours en 8 modules animés par des artistes d’expérience.

LES MODULES ET LES INTERVENANTS

Rythme et musicalité chez l’acteur / Jean-Marc Richon
La voix en action / Laëtitia Boyault
L’acteur à la source / Michel Mathieu
L’écriture dans tous ces états / Marie-Angèle Vaurs
L’acteur au hasard du tarot / Dominique Collignon
Le corps se souvient / Denes Debrei
Arts Numériques / Jean-Marc Matos
Écritures contemporaines / Séverine Astel

QUELS OBJECTIFS 자바 로컬 파일?

Une formation, une aventure….
Accoler ces deux mots peut sembler un paradoxe, former implique de donner des méthodes, voire des recettes, d’enseigner comment faire, voire de promouvoir un style, ou un mode de jeu s’il s’agit du théâtre.
Quant à l’aventure,elle semble consonner avec l’inattendu, l’imprévisible et l’incertain.
Nous sommes au théâtre, dans une expression qui aujourd’hui s’en est annexée d’autres, danse, image, musique, chant, cirque, performance… la pluralité des langages se mélange aujourd’hui dans ce qu’il est convenu de nommer de ce terme sans saveur « le spectacle vivant » directx 10.

Des bases à mettre en jeu
Un invariant pourtant : le couple acteur/spectateur, il y a qui agit et donne et qui regarde, écoute et reçoit, et même lors de moments « interactifs ».
Notre cycle contient un socle d’exercices fondamentaux portant sur les données qui fondent ce fameux rapport :

– saisie de l’espace et du temps,
– écoute vis à vis du partenaire,
– présence,
– découverte et maîtrise des types d’énergie,
– savoir donner et recevoir Rix tulle eb.
Mais il s’agit plutôt d’épreuves que de savoirs, l’acteur devant être capable de se réinventer à chaque fois dans son geste créateur.
Car c’est de création qu’il s’agit et ce que ce cycle vise à réussir c’est d’inviter le stagiaire à découvrir sa créativité personnelle Download the tv Literary Museum.

L’individu et le groupe au travail
Ceci posé,cette ouverture n’est pas qu’affaire individuelle et le chemin à parcourir requiert tout un groupe où chacun est solidaire de chacun, le théâtre est œuvre commune et la conscience active du partenaire y est essentielle.

En résumé, ce dont il s’agit est un parcours d’expérimentations qui vise à aiguiser les ressources du stagiaire à chaque fois confronté au défi du « faire » dans le territoire  spécifique de chacun des différents modules.
Chaque approche a son originalité, sa différence et le passage de l’une à l’autre constitue une richesse pour le stagiaire qui peut deviner ainsi sa propre voie.
Cette diversité est stimulante pour l’imagination pratique du futur acteur lorsqu’à l’issue de la formation,il devra choisir son orientation et dans quelle direction il élaborera ses propres travaux.

Le corps au centre
Cette pluralité de pratiques comporte cependant une dimension commune ; le corps est posé comme le moteur essentiel de la recherche, qu’il s’agisse du texte, de l’image, de la voix, du mouvement ou du rapport à l’objet.

Cela ne signifie pas pour autant que soit évacuée la dimension sociale, politique ou philosophique du « théâtre », bien au contraire.
En amont, du reste, le corps est aussi bien modulé par les forces sociales extérieures qu’agissant en retour sur ces forces.
Et, en aval, le texte, ou plus largement l’argument dramatique porteur de situations, constitue l’arène où doit s’exercer l’intelligence et l’esprit d’analyse qui orientera en retour le travail du corps.
Ainsi la primauté donnée aux pratiques corporelles n’exclut pas la réflexion sur les enjeux des propositions artistiques travaillées. L’acteur doit être conscient de la portée de son geste dans le moment et l’environnement de son inscription.

Exigence et disponibilité
Cette traversée demande essentiellement à qui s’y risque engagement et confiance.

Cela signifie à l’autre bout que le « formateur » se considère davantage comme un chercheur en exercice dans un processus vivant qu’un enseignant classique.
Ce voyage sera réussi dans la mesure où le stagiaire en sortira non pas blindé de certitudes, mais aura découvert sa propre fragilité, avec une ouverture d’esprit qui le rendra apte à aborder la création sous toutes ses faces, même inconnues, avec l’humilité de qui est prêt à réinventer son regard et imaginer chaque fois une nouvelle réponse aux défis posés par l’œuvre qu’il aura à aborder.

Des éclaireurs et une ouverte vers les nouvelles technologies
Pour cette exploration, il sera guidé par des artistes qui ont chacune et chacun une réelle expérience pédagogique et sont surtout immergés depuis longtemps dans la création, tantôt comme interprètes, ou chorégraphes, tantôt impliqués dans la mise en scène ou les pratiques d’improvisation, ce qui les dispose à accompagner le stagiaire dans cette disponibilité « exigeante » que demande l’élaboration d’un geste artistique.

INFOS PRATIQUES

La formation a lieu du 15 novembre 2021 au 18 avril 2022
Cycle de formation professionnelle, agréée par la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée.
600 heures de for­ma­tion de Novembre à Avril répar­ties en 8 modules diversifiés, sous la direc­tion de Michel Mathieu.

Réunion d’information collective : lundi 4 octobre 2021 à 9h00
Date-limite d’envoi des candidatures :  vendredi 1er octobre 2021
Les audi­tions se dérouleront du 4 au 8 octobre 2021.

Coordination : Marie-Angèle Vaurs – 06 73 42 84 60
Veuillez adresser votre candidature (lettre de motivation et CV) à : marieange.aile@gmail.com

QUEL FINANCEMENT ?

Cette formation bénéficie d’un conventionnement avec la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée.

Possibilités de finan­ce­ment :
- Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée
– L’AFDAS
– FongeCif

Formation professionnelle